Monsieur le confinement,

Depuis le début de cet enfermement et malgré tous nos efforts, mon mari et moi-même ne sommes pas parvenus à nous disputer et n’avons par conséquent pas eu le plaisir de nous réconcilier sur l’oreiller.
Je vous invite donc à cesser immédiatement cette séquestration virale afin de nous permettre de trouver un élément extérieur susceptible de nous emmener à la confrontation. Pour exemple : une paire de fesses ou un regard trop appuyé.
Grâce à votre amnistie, nous pourrions goûter aux joies de la réconciliation horizontale.

Bien à vous.
Florence

 

 

Texte protégé

logo instagram noir et blanc   Icone Facebook noir et blanc   Icone Twitter noir et blanc   Icone Pinterest noir et blanc   Icone Linkedin noir et blanc   Icone Trumbl noir et blanc   Icone you tube - noir et blanc