ACCÈS LECTURE 

ÉPISODE 7/14

 Pendant cette période de confinement, je vous propose de découvrir ou redécouvrir gratuitement la saga de l’infidèle dont la première saison est sortie en août 2016 en numérique et papier sur Amazon et autres plateformes en ligne. La saison 2 est prévue pour le 25 mai 2020 en numérique et papier également.
Je publierai deux épisodes par semaine de la saison 1 : le mercredi et le samedi.


ÉPISODES PRÉCÉDENTS / 1 Le temps des doutes2 La surprise3 L’angoisse4 Le choc5 La confrontation6 L’oubli


7-La révélation

 

Eva ne trouva pas Stan à l’appartement. Elle se demanda ce qui avait bien pu le pousser à s’absenter. Malgré le conseil de Carl qui lui disait d’attendre le lendemain pour aller voir Éléonore à l’hôpital, elle décida de s’y rendre puisque Stan était introuvable.

*******

Après deux bonnes heures au poste, Carl ressorti avec une amende, trois points en moins et un bon rappel à la loi. L’agent de police avait visiblement voulu le laisser rejoindre sa femme. Il appela Jimmy afin de lui expliquer sa mésaventure et l’informer qu’Éléonore était à l’hôpital.

— Est-ce que je peux faire quelque chose ? lui demanda Jimmy compatissant.
— Tu peux m’accompagner si tu veux. Éléonore vient de se réveiller et je pars la retrouver. Jimmy… elle a perdu la mémoire…
— Passe me prendre.
— J’arrive tout de suite.

Carl klaxonna pour prévenir Jimmy qu’il était arrivé. Celui-ci descendit très vite et s’installa dans la voiture. Mais Carl ne démarra pas.

— Alors mon vieux, allons-y !
— J’ai peur Jimmy. Éléonore sait, j’en suis sûr.
— Écoute, le plus important c’est de se rendre à l’hôpital. Et puis tu m’as dit qu’elle avait perdu la mémoire non ? Tu feras le point plus tard.
— Éléonore connaît Anna.
— Pardon ?
— Anna m’a appelé sur mon portable alors que j’étais déjà rentré à l’appartement, je m’apprêtais à prendre un bain et je ne trouvais pas mon téléphone. C’est Éléonore qui l’a trouvé et je me suis emporté car je ne voulais pas qu’elle décroche. Je suis sûre qu’elle se doute de quelque chose, je pense qu’elle a vu son prénom s’afficher.
— Tout ça devient vraiment compliqué. Tu as rappelé Anna ?
— Mieux, je suis allée la voir.
— Et alors ?
— Alors quand je suis arrivé, j’ai vu Éléonore sortir de chez elle. Elle ne m’a pas vu.
— C’est une histoire de fou ! Alors, elle sait tout ?
— Non. Anna m’a dit qu’elle ne savait pas qu’Éléonore était ma femme, elles se sont connues il y a un an à l’hôpital. Anna venait pour un avortement accompagné de ce salaud de Stan !
— Stan ? Tu ne penses tout de même pas que…
— Bien sûr que si ! Qu’est-ce qu’il foutait là un jour pareil d’après toi ?
— Mais alors, c’est bien Anna qui sera à ton dîner de demain ?
— Oui, en effet…
— Carl, je me sens impuissant face à ta situation. Pour le moment, si nous allions à l’hôpital ? Nous verrons plus tard si nous pouvons trouver une solution à tout ça.
— Allons-y… répondit-il inquiet.

Lorsqu’ils arrivèrent, Éva s’apprêtait à entrer dans le hall de l’hôpital. Elle s’arrêta pour les attendre.

— Bonjour Jimmy.
— Bonjour Éva.
— Éva ? Qui t’a averti qu’Éléonore était réveillée ? lui demanda Carl.
— Je n’ai pas été prévenue. Je suis venue car je n’ai trouvé Stan ni au bureau ni à l’appartement. Je suis un peu inquiète.
— Tiens donc ? s’interrogea Carl tout en échangeant un regard avec son ami.
— Entrons, suggéra Jimmy.

Ils prirent l’ascenseur. Il régnait une atmosphère étrange. Chacun plongé dans ses pensées. Carl poussa la porte de la chambre. Il trouva Éléonore à demi assise sur le lit bien calée par deux oreillers. Il l’a pris dans ses bras.

— Ma chérie, comment tu te sens ?
— En miettes, mais ça va, je survivrai.
— Si tu savais comme tu nous as fait peur ! lui dit-il
— Éric m’a expliqué, dit-elle. Il m’a dit que j’avais eu un accident de voiture, mais je ne m’en souviens pas. Je n’arrive pas à me rappeler de ces derniers jours, c’est flou. Certaines choses se mélangent.
— Ne te torture pas l’esprit, repose-toi, ça reviendra. Regarde qui est venu, dit Carl en souriant.
— Éva ! Jimmy ! s’écria-t-elle.

Éléonore avait l’air de bien se porter malgré ses contusions et le choc de l’accident. Sa mémoire à court terme était visiblement affectée, mais rien de très grave. Carl laissa Éva et Jimmy avec Éléonore afin de sortir discuter avec Éric.

— Ah ! Carl, tu es arrivé. Je t’ai fait un petit compte rendu pour la sortie d’Éléonore demain. Concernant sa mémoire, pas de directives particulières à part peut-être quelques mises en situation pour qu’elle retrouve ses souvenirs. Le plus important c’est qu’elle se ménage le plus possible au niveau physique. Tu peux venir la chercher demain vers 11 heures. Au moindre problème, n’hésite pas à m’appeler.
— D’accord, merci beaucoup Éric.
— Je dois te laisser, j’ai d’autres patients à voir. Ne t’inquiète pas, Éléonore est une dure à cuire. À plus tard.

Carl retourna dans la chambre. Le temps de sa discussion avec Éric, les plateaux-repas avaient été distribués .

— Nous allons te laisser manger et surtout te reposer. Éric m’a dit que tu pouvais sortir demain matin vers 11H. Je viendrais te chercher. Si Éva le veut bien, elle te tiendra compagnie à l’appartement pendant que je m’occuperai des formalités concernant ta voiture.
— D’accord. J’ai hâte de sortir d’ici.
— A demain, repose-toi ma chérie, je t’aime.

Il quitta la chambre et fut très vite rejoint par Éva et Jimmy. Ils quittèrent l’hôpital. Une fois sur le parking, Carl se tourna vers Éva :

— Tu peux déposer Jimmy s’il te plaît ? J’ai une affaire à régler avant de rentrer.
— Oui bien sûr, pas de problème.
— Carl, tu devrais rentrer, lui suggéra Jimmy
— Ne t’inquiète pas, je t’appelle dès que je peux.

Il les planta sur le parking et prit la direction de l’appartement d’Anna. Jimmy n’était pas tranquille, il savait où se rendait Carl et selon lui ce n’était pas le bon moment. Il avait compris que Stan se trouvait chez Anna.

******

Stan regardait Anna tendrement.

— Dis-moi ce qui te contrarie mon ange ?
— Il faut que je te dise quelque chose, mais tu dois me promettre de me laisser finir et de ne pas te fâcher.
— Tu m’inquiètes Anna, parle-moi sans crainte.

Leur conversation fut interrompue par des coups frappés à la porte. Anna ouvrit, elle se sentit défaillir. Carl se tenait devant elle prêt à terminer leur conversation. Elle chuchota :

— Carl, je ne peux pas te parler maintenant, reviens plus tard.
— Ne te fatigue pas, je sais que Stan est là. Laisse-moi entrer.
— Je t’en prie, je t’expliquerai tout mais pas maintenant.

Carl força le passage pour entrer. Stan se leva d’un bond.

— Carl ?Qu’est-ce que tu fais ici ? Anna, vous vous connaissez ?
— Alors Stan, mal à l’aise ? Je ne me suis pas trompé à ton sujet on dirait !
— Anna, peux-tu m’expliquer ce qui se passe ?
— Il n’y a rien à expliquer ! Tu vas sortir d’ici ! hurla Carl en se précipitant sur Stan.
— Non, non, non s’interposa Anna. Ça suffit tous les deux. Arrêtez !

Carl attrapa Stan par le col pour le forcer à sortir. Celui-ci ne se laissa pas faire et leva le poing pour frapper Carl.

— Papa ! Non ! cria Anna.

A SUIVRE ….

Copyright myows Texte protégé

Prochain épisode le samedi 18 avril 2020.

 

logo instagram noir et blanc   Icone Facebook noir et blanc   Icone Twitter noir et blanc   Icone Pinterest noir et blanc   Icone Linkedin noir et blanc   Icone Trumbl noir et blanc   Icone you tube - noir et blanc